Porte à porte à Villers lès Nancy (16 janvier 2016)

La neige était au rendez-vous mais elle ne nous a pas découragé pour aller de maison en maison porter des invitations pour une catéchèse pour adultes à l’église Saint Bernard. Nous avons semé et nous prions maintenant pour que le « grain jeté en terre » grandisse.

Admission de Pierre Dhaussy à Romanèche-Thorins (23 janvier 2016)

Même si l’église était bien froide nous étions tous très heureux d’accompagner Pierre dans cette étape importante. La célébration a été présidée par monseigneur Benoît Rivière évêque d’Autun, Chalon et Mâcon. Il a exprimé au cours de l’homélie sa joie d’accueillir Pierre dans son diocèse.

Une soirée avec le père Vincent-Marie Meyer (4 février 2016)

Le père Vincent-Marie Meyer, vicaire épiscopale de la ville de Mulhouse, est venu célébrer l’eucharistie et partager le repas avec notre communauté en ce jeudi soir. Ce fut l’occasion à travers nos échanges de le connaître plus amplement. Nous avons été surpris d’apprendre qu’il avait découvert la réalité du Chemin, non pas en France mais en Espagne alors qu’il étudiait le droit canon. Il nous a fait part par ailleurs de sa préoccupation missionnaire pour la ville où il exerce son ministère.

Passage des séminaristes du Séminaire Redemptoris Mater du diocèse de Haarlem, Amsterdam (16/17 mars 2016)

Le mercredi 16 mars au soir, les 16 séminaristes du Redemptoris Mater d’Amsterdam, accompagnés de leur vice-recteur José Manuel, ont fait étape à Strasbourg sur leur chemin pour l’audience avec le pape François. C’est dans une joyeuse fraternité que nous les avons accueillis pour le dîner, moment d’échanges mêlés d’espagnol, d’italien, d’anglais et d’allemand. Après une nuit reposante chez les frères ou au séminaire même, nous avons partagé le petit-déjeuner avant qu’ils ne reprennent la route pour le Vatican où nous nous sommes retrouvés le lendemain.

Envoi de 250 familles du Chemin néocatéchuménal par le Pape François (18 mars 2016)

Accomplissez votre mission « par amour de l’Église notre Mère, de l’unité de cette mère féconde », demande le pape François aux membres du Chemin néocatéchuménal.

Le pape a en effet envoyé en mission d’évangélisation environ 250 familles avec leurs enfants, en présence de quelques milliers de frères et sœurs des communautés du Chemin, ce vendredi 18 mars, dans la salle Paul VI du Vatican.

Notre séminaire était naturellement présent. Nous étions tout particulièrement attentifs car le Pape, au cours de cette audience, a envoyé une nouvelle Missio Ad gentes à Mulhouse.

« Jésus a non seulement fondé l’Église pour nous, mais il nous a fondés comme Église, a souligné le pape. L’Église n’est pas un instrument pour nous : nous sommes l’Église. »

« C’est d’elle que nous sommes nés à nouveau, a-t-il continué, d’elle que nous sommes nourris avec le Pain de vie, d’elle que nous recevons les paroles de vie, que nous sommes pardonnés et accompagnés à la maison. »

« Garder votre charisme ! a exhorté le pape François. Comment ? En suivant la voie maîtresse : l’unité humble et obéissante. »

Voici une traduction complète du message du pape.

Discours en langue française!

(© Traduction de Zenit, Constance Roques)

Pèlerinage pascal et lectorat de Pierre (du 11 avril au 15 avril 2016)

Après Pâques, le Christ ressuscité envoie ses disciples témoigner à travers le monde ; il est de tradition, dans les séminaires Redemptoris Mater, de rappeler cette mission par un pèlerinage pascal, que nous avons fait cette année après la semaine in albis, en parcourant différentes étapes entre Strasbourg et Lyon.

Lons-le-Saunier

Le lundi 11 avril, nous sommes partis de Strasbourg pour Lons-le-Saunier, charmante petite ville cachée au cœur du Jura où se trouve une toute nouvelle communauté ad gentes qu’accompagne Osvaldo, un de nos séminaristes. Nous avons célébré l’eucharistie avec les familles, qui nous ont ensuite offert de copieuses agapes avant de nous accueillir chez elles pour la nuit. 

Lyon

C’est vers Lyon que nous nous sommes dirigés le lendemain, pour une journée chargée de visites : nous avons commencé par l’amphithéâtre des Trois Gaules, lieu du martyr des premières communautés connues en Gaule, et parmi lesquelles on connaît notamment Sainte Blandine et Saint Pothin, puis vinrent l’église Saint Bonaventure, l’église de Saint Nizier, où est enterrée la Vénérable Pauline-Marie Jaricot, fondatrice de l’œuvre de la Propagation de la foi, la primatiale Saint Jean, la basilique Notre-Dame de Fourvière après une fatigante ascension, et enfin le vieux Lyon. Cette exigeante journée se clôturât par l’eucharistie avec les communautés ad gentes de Lyon. 

Ars

Le mercredi matin, le pèlerinage se poursuivit au sanctuaire d’Ars, sur les traces du passage de Saint Jean-Marie Vianney, patron des curés du monde entier et appui des vocations sacerdotales. L’humble village est encore empreint de la simplicité et de la force de ce petit curé de campagne, de son dévouement total à son service et à l’apostolat de la miséricorde, qui ont été pour nous un exemple et un encouragement. La messe, célébrée devant son corps, fut l’occasion de confier le séminaire à sa vigilante intercession. 

Paray-le-Monial

Après une brève halte à Cluny, nous sommes arrivés mercredi soir à Paray-le-Monial, où le père Jean-Marie Baguenard, responsable des séminaristes du diocèse d’Autun, nous a accueillis avec générosité à la maison Saint François de Sales. Le lendemain matin, guidés par le père Jean-Marie puis par le recteur du sanctuaire, le père Benoît, nous avons visité Paray-le-Monial où, comme à Ars, et à l’occasion de cette année de la miséricorde, il nous a été donné de nous approcher un peu du mystère de l’amour brûlant du Sacré-Cœur de Jésus, à travers les figures de Sainte Marguerite-Marie Alacoque et de son confesseur Saint Claude de la Colombière. 

Mâcon

En début d’après-midi, ce même jeudi 14 avril, nous sommes partis pour Mâcon, ultime étape de notre pèlerinage, où Pierre Dhaussy a reçu le ministère du lectorat des mains de Mgr Rivière, qui présidait avec une affection paternelle l’eucharistie des communautés ad gentes. Celle-ci fut suivie d’agapes, en plein air grâce à la douceur de la soirée, et du rituel hébergement dans les familles. Le lendemain matin, retour à Strasbourg pour la préparation des examens finaux, non sans une rapide étape à la surprenante chapelle de Ronchamp, dont l’art du vitrail a inspiré ceux de notre sanctuaire de la Parole. 

Abattage d’un arbre (22 avril)

Un arbre pourri à sa base menaçait de tomber sur la maison. Grâce à l’ingéniosité d’André Roesch aidé par son fils Jean-Thomas, nous avons pu résoudre ce problème. Regardez ces images elles sont impressionnantes.

Un grand merci à André Roesch.

                                                                                  (Faites Play et attendez 30 secondes)

Evangélisation sur les places (dimanches du temps pascal)

Suivant la tradition du Chemin néocatéchuménal, et encouragés par le Pape François, les séminaristes ont participé avec les communautés de Strasbourg à des temps d’évangélisation sur la place de la cathédrale, tous les dimanches du temps pascal. Témoigner de l’amour de Dieu, annoncer sa gloire, porter au monde la joie de la Résurrection, voilà les tâches premières du prêtre, aussi ces missions pascales, sous la pluie ou le grand soleil, ont été pour les séminaristes un temps favorable de formation pour répondre à leur vocation mais aussi, plus fondamentalement, pour accomplir leur ministère de baptisé.

Visite de groupes de jeunes (avril et mai 2016)

Deux groupes de jeunes adolescents sont venus, de Dijon à la fin du mois d’avril, puis au milieu du mois de mai de Soulzmatt pour visiter notre séminaire et découvrir ce qu’est être séminariste. Le recteur les a guidés dans les bâtiments en leur exposant l’histoire des lieux, puis quelques séminaristes ont témoigné de leur expérience et de leur vocation.

Conférences sur le discernement spirituel chez les Pères (du 02 au 04 mai 2016)

Mme Mariette Canévet, professeur émérite d’Anciennes littératures chrétiennes, et jusqu’en 2004 enseignante à la Faculté de théologie catholique de Strasbourg, est venue au début du mois de mai donner aux séminaristes des entretiens sur le discernement spirituel chez les Pères du désert. Avec clarté, passion et même humour, elle a su nous transmettre, en quelques trop brèves heures, les richesses de la tradition patristique sur le combat spirituel.

Journée portes ouvertes ( 16.05 )

Notre recteur, le père Thomas Cornié, ayant constaté l’intérêt des différents groupes déjà passés et les nombreuses questions des fidèles du diocèse au sujet de notre séminaire, a décidé d’organiser les premières portes ouvertes du Redemptoris Mater le lundi de Pentecôte. Dès dix heure, les visites guidées se sont succédé les unes aux autres, jusqu’au soir, et des petits groupes attentifs, guidés par le père Thomas ou des séminaristes, ont pu découvrir les bâtiments du séminaire, de la chapelle à l’intriguant sanctuaire de la Parole, et la formation qu’on y reçoit.

affiche portes ouvertes

Tournoi de football ( 21 mai 2016 )

Le samedi 21 mai, nous avons pris part au tournoi de football des séminaristes de France, à Orléans. Ce fut tout d’abord l’occasion fraternelle de rencontrer des séminaristes du reste de la France, avec lesquelles nous avons célébré une messe présidée par Mgr Blaquart, puis partagé un léger repas avant l’ouverture des jeux.

De cette première participation, nous sommes revenus avec une coupe ! Plus fort encore, nous l’avons remportée sans avoir marqué un seul but, ni en conséquence avoir gagné un seul match ! L’année jubilaire proclamée par le pape François a en effet valu aux derniers du classement de recevoir la coupe de la Miséricorde ! Heureux de cette récompense, et accueillis avec générosité par les familles de la Missio ad gentes d’Orléans, dont le presbytre Stefano a été formé à Strasbourg, nous avons célébré avec eux l’eucharistie dimanche matin.

Conférence sur Bernanos ( 25 mai 2016)

Georges Bernanos

Georges Bernanos

En cette fin du mois de mai, Gérard Hoffbeck, normalien et ancien maître de conférence au CUEJ, est venu au séminaire nous donner une conférence sur un auteur dont il est spécialiste, Georges Bernanos. Il a relevé le défi de nous faire connaître et comprendre un des plus grands écrivains catholiques du XXe siècle, dont les talents littéraires avaient des allures de vocation proprement sacerdotale, et nous a fait entrevoir les richesses spirituelles que ses romans recèlent.

 

 

 

 

Canonisation de Mère Teresa; Joseph était place Saint-Pierre! (4 septembre 2016)

20160904_121819

Laissons Joseph nous dire quelques mots: En cette année de la miséricorde, je suis content de la canonisation de la Sainte Mère Teresa de Calcutta, parce que ma vocation est inspirée par elle. Elle était un modèle tout au long de ma jeunesse. « Le fruit du silence est la prière. Le fruit de la prière est la foi. Le fruit de la foi est l’amour. Le fruit de l’amour est le service. Le fruit du service est la paix » sont des mots tout simples de mère Teresa, qui continuent à retentir à mes oreilles depuis le 4 septembre 2016,  jour de sa canonisation.

Convivence des séminaristes (14-18 septembre 2016)

Après l’été, la nouvelle année a commencé avec la convivence des séminaristes à Porto San Giorgio, du 14 au 18 septembre. Donnée par l’équipe des initiateurs du Chemin, pour la première fois sans Carmen Hernandez, retournée auprès du Père le 19 juillet 2016, et en présence de nombreux évêques, cette convivence est un temps de discernement pour quelques 320 jeunes qui se sentent appelés au sacerdoce. Sacrement de la réconciliation, scrutation de la Parole, prière, et catéchèses des Initiateurs accompagnées d’interventions de certains évêques, les différents temps de cette retraite permettent à chacun de prendre sa décision librement et sous le regard de Dieu. Ce fut aussi l’occasion pour l’Eglise de fonder huit nouveaux séminaires Redemptoris Mater aux quatre coins du monde, en Argentine, en Inde, et plusieurs en Europe, dont l’un chez nos proches voisins du diocèse du Luxembourg. Cette convivence a donné à notre séminaire, qui y fut invité, l’élan nécessaire pour commencer l’année, ainsi que de nouveaux séminaristes, nous sommes dans l’attente qu’ils nous rejoignent.

Admissio de Giuseppe (2 octobre 2016)

C’est d’une commune de 20 000 habitants en banlieue d’Orléans dont le Père Stefano Cimolino, formé au Redemptoris Mater de Strasbourg, s’est vu confié la charge, lorsqu’il a été institué curé de Saint Jean de la Ruelle le dimanche 2 octobre dernier. A cette occasion, Mgr Jacques Blaquart, avec une attention toute paternelle, a admis  comme candidat au sacerdoce pour le diocèse d’Orléans Giuseppe Tronco, qui pourra ainsi assister Stefano cette année. L’accueil que nous ont réservé les familles ad gentes et les paroissiens, ainsi que la messe, ont fait de cette installation et de l’admissio ad ordines un moment d’autant plus joyeux.