Père Thomas Cornié, Recteur
DSC_1352

Né à Bordeaux, il connaît le Chemin néocatéchuménal au cours de son adolescence dans sa paroisse de Niort. Il sent alors un appel au sacerdoce. Il commence sa formation à Strasbourg en 1991 avant de rejoindre après deux ans le Collège Redemptoris Mater de Rome. C’est là qu’il sera ordonné prêtre pour le diocèse de Rome par Jean-Paul II en 2001. Il exerce son ministère d’abord à Rome puis pendant trois ans dans le diocèse d’Avignon. Il revient à Rome pour conclure sa thèse doctorale en théologie. Une fois la thèse soutenue et publiée il est envoyé comme vice –recteur du séminaire missionnaire Redemptoris Mater de Cosenza en Calabre (Italie). Il occupe cette même fonction en arrivant à Strasbourg en 2013, avant de devenir recteur en septembre 2014.

 

 

Père Bernardino Aristi, Père spirituel

Bernardino site

Le Père Bernardino Aristi nous vient d’Italie. Il est né à Confienza dans la province de Pavie en 1943. Il entre dans l’ordre des dominicains où il fait sa profession religieuse en 1960 avant d’être ordonné prêtre à Vercelli en 1968. Il connaît alors le Chemin néocatéchuménal en 1977 à Turin, dans la paroisse de Saint François de Paule Après deux ans de cheminement, il sent l’appel à être prêtre itinérant  dans une équipe de catéchistes du Chemin néocatéchuménal. Il part avec la permission de son provincial d’abord  dans la région du Piémont, puis franchit les Alpes pour faire partie de l’équipe responsable du Chemin pour le sud de la France et pour la Suisse francophone. Il part ensuite pour la République démocratique du Congo puis revient en Italie successivement dans la Campanie et la Calabre. Après la chaleur de l’Afrique, il connaît la fraicheur des pays du nord de l’Europe (Finlande et  Norvège). Depuis fin 2012, il est Père spirituel du Collège International Missionnaire Redemptoris Mater de Strasbourg. 

 

Les séminaristes

 

IMG_0285

 

Les séminaristes suivent leurs études philosophiques et théologiques à la Faculté de Théologie Catholique de l’Université de Strasbourg.

Cette année ils sont six à poursuivre leurs études à la Faculté : Pierre (France) en deuxième  année de Master ;  Francisco (Paraguay), Leonardo (Costa Rica) et Etienne (France) en troisième  année de Licence ;  Efrain (Mexique) et Isacco (Suisse) en deuxième année de Licence;

 

Les séminaristes non-francophones lorsqu’ils arrivent à Strasbourg suivent des cours de langue française à la fois en interne et dans un institut de langue qui dépend de l’Université de Strasbourg, l’IIEF, c’est le cas pour Kiril (Bulgarie) cette année.

 

Au cours de leur formation tous les séminaristes accomplissent un temps de mission d’au moins deux ans appelé « itinérance ». Marcus (Brésil) a retrouvé son pays d’origine. Giuseppe (Italie) a rejoint le père Stefano Cimollino à Orléans; Joseph accompagne la deuxième équipe itinérante du nord de la France. Osvaldo (Paraguay) évangélise aux Seychelles. Giacomo (Italie) est membre de l’équipe itinérante de la région sud du Mexique.

 

Les sœurs en mission

Le fonctionnement quotidien du séminaire n’est possible que grâce à la générosité de femmes, veuves ou célibataires ayant l’âge requis, qui au cours de leur cheminement dans leur propre communauté ont senti l’appel à aider un séminaire. Cette année nous avons trois sœurs parmi nous : Rita (Italie), Ileana (Italie) et Maria (Paris). Elles sont aidées par Mireille de Strasbourg.

DSC_1424