Conférences sur le discernement spirituel chez Ignace de Loyola (du 25 au 27 avril 2017)

Mme Mariette Canévet, professeur émérite de patristique à Strasbourg, qui était venue nous donner des conférences l’année passée, a eu la bonté de nous dispenser une nouvelle fois son enseignement. Nous avons exploré plus avant le thème du discernement, cette fois chez Ignace de Loyola, puis chez John Henry Newman. Nous avons eu le même plaisir à découvrir les trésors de la Tradition de l’Eglise, et cette fois il nous a même été proposé de faire un peu d’actualités, en appliquant les principes ignaciens pour examiner le cas particulier du père Rodrigues, héros fictionnel du film Silence (2016), de Martin Scorsese.

IMG_1017

Messe d’installation du nouvel évêque de Strasbourg Mgr Ravel

Ce cinquième dimanche de Carême, le séminaire s’est réjoui de prendre part à la messe d’installation du nouvel archevêque de Strasbourg, Mgr Luc Ravel, qui était jusqu’alors l’évêque aux armées. Nous avions assisté deux semaines auparavant à la messe d’action de grâce pour le ministère de Mgr Grallet, qui pourra maintenant se reposer de ses années dévouées au service de ce diocèse, et auquel nous savons gré de son attention particulière pour notre maison. Après avoir reçu de ce dernier le pastoral épiscopal, Mgr Ravel a présidé la messe avec l’élan, la poigne et la chaleur toute paternelle d’un pasteur sûr, et nous rendons grâce pour ce don que Dieu, par le successeur de Pierre, fait à nous et à ce diocèse.

 

Ordination Diaconale de Pierre Dhaussy (8 janvier 2017)

Par un froid glacial qui entrait jusque dans l’église de Romanèche-Thorins (71), et alors que la neige commençait à couvrir l’Est de la France, nous avons eu la grande joie de voir Mgr Rivière, évêque du diocèse d’Autun-Châlons-Mâcon, ordonner diacre Pierre Dhaussy, ce dimanche 8 janvier. Tout le séminaire, ainsi qu’une heureuse assemblée venue de Mâcon, Strasbourg et Paris malgré les frimas hivernaux, se sont réunis dans l’église de Romanèche-Thorins, qui s’est éclairée d’une messe dont la beauté particulière procédait à la fois de la présence de l’évêque, de la fête de l’Epiphanie, des admirables rites de la liturgie d’ordination diaconale et, sûrement, du juste discours de remerciement du « jeune » diacre. A l’issue de la célébration, nous nous sommes retrouvés dans la salle des fêtes du village pour un vaste banquet de plus de 200 personnes, qu’a présidé le nouvel ordonné.

Banquet à l’issu de la célébration